Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les énigmes du moi - citations

« Le temps guérit les douleurs et les querelles parce qu’on change. On n’est plus la même personne ; ni l’offensant, ni l’offensé ne sont plus eux-mêmes. C’est comme un peuple qu’on a irrité et qu’on reverrait après deux générations. Ce sont encore les Français mais non les mêmes. »

Pascal, Pensées, Lafuma n°802

 

« Le point où commencent à se séparer les vertus morales et les vices de l’homme, est cette opposition de notre attitude fondamentale envers les autres, qui prend ou le caractère de l’envie, ou celui de la sympathie. Car chaque homme porte en soi ces deux particularités diamétralement opposées, vu qu’elles proviennent de l'inévitable comparaison de son propre état avec celui des autres ; et selon la manière dont le résultat affecte son caractère individuel, l’une ou l’autre de ces particularités deviendra son attitude fondamentale et la source de sa conduite. L’envie, elle, consolide la muraille entre vous et moi ; pour la sympathie, cette muraille devient mince et transparente ; parfois même elle s’écroule complètement, cas auquel disparaît la distinction entre moi et ce qui n’est pas moi. »

 

 

 

 

Schopenhauer, Éthique, droit et politique « Parerga et Paralipomena » (1851), traduction d’Auguste Dietrich, février 1908.

 

« Il est difficile de parler de soi longtemps sans vanité. » David Hume, Ma vie.

  

« Le plus brave de nous a peur de son moi. » Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray.

 

 

« Parmi toutes les confessions et les romans, votre libre est peut-être le seul qui renseigne vraiment sur une personnalité. Je me suis toujours demandé et le problème demeure comment “ils” pouvaient tant et tant écrire sans donner un bon renseignement sur eux-mêmes. » Michaux à Michel Leiris en juin 1939 à l’occasion de la parution de L’Âge d’homme (cité dans la chronologie de Michaux, Œuvres complètes, tome I, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade ».

 

« On dit que la démarche de la psychanalyse est de nous faire revivre le drame de l’obstacle contre lequel nous ne cessons de trébucher, mais, pour Rank, cette reconstitution ne peut se limiter à l’événement vécu qui est à l’origine de ce bégaiement de l’âme. Elle doit inclure un exercice de création. » Anaïs Nin, Journal.